Dans un monde en constante évolution, il est des besoins qui ne changent pas.
Des journalistes professionnels pour rapporter les faits.
Et des linguistes professionnels pour les traduire.


Notre programme

Notre programme


Translators For Journalists (T4J) est une place de marché multilingue permettant aux journalistes de vendre et acheter du contenu traduit à prix local par des traducteurs professionnels.

T4J s’appuie sur un réseau de linguistes professionnels rompus à la traduction d'articles de presse. Le réseau couvre 181 pays et 67 langues.

Par souci de qualité, les traducteurs T4J ne traduisent que vers leur langue maternelle.

Les articles T4J relatifs à la liberté des médias sont traduits pour un montant symbolique.

Nos procédures

Nos procédures


Les traducteurs T4J assurent une veille des médias en ligne dans leur langue de travail, à la recherche d'articles susceptibles d'intéresser des journalistes étrangers.

Avec l'autorisation des titulaires des droits d'auteur, T4J en traduit et publie les extraits les plus pertinents.

Les journalistes étrangers peuvent ainsi évaluer l'intérêt d'un article et en commander la traduction intégrale.

Les articles traduits sont disponibles après réception du paiement.

Nos prix

Nos prix


La création de compte permet un accès gratuit aux extraits.

Le prix d'acquisition de la traduction intégrale d'un article est indiqué sous l'extrait.

Les membres T4J fixent le prix de leurs traductions en fonction de leur marché local, optimisant ainsi le coût pour les acheteurs.

En moyenne, le coût de traduction d'un article représente 50% de son coût initial de rédaction.


Nos priorités

Nos priorités


1. Parce que les journalistes ont besoin de contenu fiable, les articles T4J émanent d'autres journalistes.

2. Parce que les journalistes ont besoin de contenu nouveau, les articles T4J sont écrits par des journalistes étrangers.

3. Parce que les journalistes ont besoin de revenus nouveaux, les articles T4J peuvent être vendus dans le monde entier.

4. Parce que la liberté la plus fondamentale – et la plus vulnérable – est celle des médias.



Naseeb Karnafah


Le jour même du lancement de "Traducteurs Pour Journalistes", Naseeb Karnafah, une journaliste libyenne d'Al-Wataniya TV, a été retrouvé la gorge tranchée dans un cimetière de Sabha, deux jours après son enlèvement.

Ajmal Naqshbandi


Les traducteurs partagent les mêmes idéaux et épreuves que les journalistes pour qui ils travaillent. Ajmal Naqshbandi était un interprète afghan qui organisait des contacts locaux pour des médias étrangers. Le 8 Avril 2007, il a été décapité par les talibans.